Rechercher

Pour vendre, pas la peine de s’appeler « Einstein » ...

Il semblerait qu’un célèbre éditeur CRM américain est investi plus d’un milliard de dollars depuis 2015 dans la fameuse « Intelligence artificielle » et aussi dans la création d’un fond innovation de 50 millions de dollars.


A la lecture d’articles et d'échanges avec certains spécialistes sur le sujet, il semble que jusqu’à preuve de contraire que cette fameuse « Intelligence Artificielle » commerciale ne puisse être utilisée quand « amont » du processus de vente pour simplement identifier, qualifier des "leads" et générer du contenu personnalisé dans des e-mails, par exemple.


L’idée et le concept est bien sûr d’identifier au travers la mutualisation des données (prospects et clients) et des historiques de toutes les sociétés, des corrélations possibles et communes pour optimiser des processus marketing.


Mais en aucun cas, cette fameuse « intelligence artificielle » puisse agir d’une manière « intelligente » dans l’ensemble d’un processus de vente d’une OPPORTUNITÉ commerciale.

Et encore moins sur l’ensemble des éléments permettant d’obtenir la CONFIANCE d’un client dans la gestion d’une opportunité pour gagner un deal. (Prix, Solution, Besoin et Risque). Mince alors …



Quoiqu’il en soit, les CRM sont de formidables "OUTILS" pour aider les entreprises et les utilisateurs à développer leurs business (marketing, vente et services clients).


Mais actuellement ils ne sont pas aussi puissants que les cerveaux des utilisateurs, des vendeurs, des managers et décideurs.


Pourquoi ?


Parce que c’est l’humain qui comprend l’humain.


Mais surtout parce que les données saisies dans les CRM par les utilisateurs (ou enrichies informatiquement) n’est pas la représentation d’un "SAVOIR-FAIRE" commercial, mais juste une interprétation. Et les algos ne savent pas comprendre pour interagir intelligemment et différemment, sur les 4 éléments d'un cycle d'achat client dans l’exécution d'un cycle de vente.


Einstein est mort en 1955, et à cette époque les ordinateurs n’étaient encore que de simple applications de laboratoire. Avait-il eux besoins de l’informatique pour faire fonctionner son cerveau pour comprendre certaines choses, mêmes des plus complexes ?


Mais quelques soit vos croyances ou interrogations sur le sujet, Einstein n’a jamais dit :

« Je crains le jour où la technologie surpassera nos interactions humaines. Le monde aura une génération d’idiots. ».


Il a dit :

« Il est manifestement évident que notre technologie a surpassé notre humanité. » au sujet de .......... la bombe atomique.